L’égo : frein ou un accélérateur de notre compétitivité au travail ?

Si la notion de moi ou d’ego est connue et analysée depuis l’antiquité, elle s’est largement répandue depuis la naissance de la psychanalyse. Elle désigne la représentation que l’on a de soi-même. Pour Freud, le Moi est le garant de notre stabilité. Il nous empêche de libérer nos pulsions les plus instinctives. Il se retrouve à équilibrer notre personnalité entre le ça, le siège des pulsions et le surmoi qui concentre tous les interdits. Ce rôle de régulateur ne semble plus aussi efficace à une époque où le Moi est exagérément valorisé. L’individualisme est devenu le moteur de notre société. Dans une entreprise où l’on doit travailler de concert avec des collaborateurs, est-ce qu’il peut devenir néfaste ? Comment réussir à brider son égo afin d’être plus performant ? L’entrepreneur doit il laisser libre cours à son égo ?

Faire le distinguo entre confiance en soi et égo

Acquérir de la confiance en soi est une étape indispensable dans la construction de sa personnalité. Certains parents adoptent les conseils des psychopédagogues et encouragent systématiquement leurs enfants lorsqu’ils accomplissent une tâche. C’est une manière de leur prouver leur valeur et cela leur permet d’améliorer la représentation qu’ils ont d’eux-mêmes.

« Le moi est moins ce que je suis que ce que je crois être. » comme le dit si bien le philosophe André Comte-Sponville,

Ce hiatus entre ce que je crois être et ce que je montre aux autres devient parfois un fossé infranchissable. Il arrive que nous ayons une représentation totalement erronée de nous-mêmes. Le jugement des autres devient alors insupportable et nous n’acceptons pas les critiques. Dans une entreprise et en toutes circonstances, il est important de travailler sur ce pan de notre personnalité afin de vivre plus harmonieusement.

Une construction de la confiance en perpétuelle évolution

Dans certaines cultures et religions, l’expression de son ego est considérée comme un péché. La chrétienté prône l’amour de l’autre et l’oubli de soi. Le bouddhisme considère que le Moi est la cause de souffrance. Il lui dénie même une existence puisque le Moi est perpétuellement en train de mourir et en train de renaître. Ils préfèrent considérer l’instant présent comme le seul qui importe plutôt que de se remémorer le passé ou de se projeter dans un monde virtuel. Dans ces religions, les prières et litanies ont un effet apaisant car elles favorisent l’oubli de soi pendant ce temps donné. Si ces philosophies et représentations de soi peuvent paraître extrêmes, il est tout de même important de relever que quel que soit le courant de pensée, moderne ou hérité des plus anciens, le problème de se représenter au centre du monde est source de conflits internes, voire avec les autres.

Pour que l’estime de soi devienne un véritable moteur

Au sein d’une entreprise, lorsqu’il s’agit de créer une identité visuelle, au moyen d’un site internet, d’un blog ou de réseaux sociaux consultés par des milliers d’internautes, certains égo peuvent s’affronter.  Comment représenter au mieux ses activités ainsi que les personnes qui contribuent à leur dynamisme ? Doit-on mettre en avant certaines personnalités au détriment d’autres, moins charismatiques ? Les choix se révèlent parfois difficiles d’autant qu’ils peuvent attiser des conflits rémanents. Des initiatives comme des team building ou des afterwork permettent d’apaiser des tensions générées par les enjeux du travail lui-même. En effet, devenir un des piliers d’une entreprise nécessite un investissement important. Doit-on pour cela s’imposer en écrasant les autres ou travailler sur l’acceptation des autres? Il est important de relativiser afin de ne pas créer de souffrance inutile. Se mettre à la place de l’autre, installer un climat de bienveillance, d’écoute et plus largement de communication non violente, réduire le stress sont les premiers leviers pour favoriser une collaboration féconde au sein de son entreprise. Chaque début de crise doit être désamorcé de façon à ne pas créer de frustrations. La confiance en soi est une force et l’égo peut devenir un handicap !

 

confiance en soi coaching

Recevez le guide pour

Booster votre Confiance en vous

et démarrez une nouvelle vie !

En vous abonnant à cette newsletter vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de Confidentialité.

Vous allez recevoir le guide

Share This