perfectionnisme souffrance

 ? ?Que ressentent les perfectionnistes

Il y a quelques semaines Élisabeth me racontait ce qu’elle ressentait sur son lieu de travail : 

Je m’impose une telle rigueur que ça me fait souffrir et je préfère faire moins de travail mais très bien le faire.

J’ai des crises d’angoisses dès que j’arrive au boulot.

Je perds tous mes moyens dès qu’un nouveau dossier arrive car je sais que je vais finir très tard. Parce que je ne peux pas partir du bureau tant que tout n’est pas parfait.

Je fais preuve de beaucoup de rigueur dans le travail et je n’accepte pas que les autres n’aient pas la même rigueur que moi alors je leur fais vivre l’enfer.

En plus je ne sais pas dire non. Donc mon patron me donne toujours plus de travail.

Alors dès que j’ai une nouvelle tâche à effectuer, je ressens un énorme nœud à l’intérieur, ma respiration est très courte. Je pleure, je suis irritable, contractée.

Je souffre trop il faut que je change rapidement avant que quelque chose de grave n’arrive.

 

Pourquoi Élisabeth ressent-elle ces troubles ?

Le perfectionniste a des niveaux d’attentes irréalistes et s’impose des standards personnels trop élevés.

Le perfectionniste travaille pour plaire à son entourage et pour ne pas se détester lui-même. Il essaye de ne pas échouer pour être aimé, pour exister. En effet il pense qu’il ne mérite pas d’amour s’il ne réussit pas. Il ressent beaucoup de culpabilité et à une estime de soi basse.

Et pour éviter de ressentir ces émotions, il vise l’excellence.

Enfin plus précisément le perfectionnisme ce n’est pas la recherche de l’excellence, c’est la recherche de la perfection inatteignable, inaccessible.

 

Comment devient-on perfectionniste ?

Il y a bien sûr une partie de nos gènes qui entrent en jeu dans le développement de notre personnalité.

Cependant les parties les plus importantes sont notre éducation et le type d’amour que nous avons reçu.

Les dernières études montrent que tous les perfectionnistes ont eu la même enfance.

On peut cependant distinguer 5 types d’expériences qui font que nous nous construisons un fonctionnement basé sur le ressenti de la culpabilité avec une estime de soi basse.

Ces techniques d’adaptation étaient nécessaires dans l’enfance pour eux pour qu’ils se sentent acceptés.

Mais aujourd’hui pour eux cela est devenu de la souffrance.

 

Comment sortir du perfectionnisme

Pour sortir de ce cercle vicieux qu’est le perfectionnisme il est nécessaire de renforcer son estime de soi.

La difficulté réside dans le fait que l’estime de soi ne changera pas tant que la personne n’aura pas mis en place des stratégies pour la renforcer.

Comprenez bien que les puissants efforts que vous faites pour toujours avoir un travail parfait ne changera jamais votre estime de vous.

Prenez également conscience qu’il est difficile de sortir du perfectionnisme car cela engendre de la culpabilité et donc de la souffrance.

La question que vous devez maintenant vous poser est la suivante :

Quel est mon degré de souffrance (par rapport au perfectionnisme) sur une échelle de 0 à 10.

Quelle est alors votre motivation pour vous en libérer ?

 

 

confiance en soi coaching

Recevez le guide pour

Booster votre Confiance en vous

et démarrez une nouvelle vie !

En vous abonnant à cette newsletter vous prenez connaissance et acceptez notre Politique de Confidentialité.

Vous allez recevoir le guide

Share This